Offcanvas Section

You can publish whatever you want in the Offcanvas Section. It can be any module or particle.

By default, the available module positions are offcanvas-a and offcanvas-b but you can add as many module positions as you want from the Layout Manager.

You can also add the hidden-phone module class suffix to your modules so they do not appear in the Offcanvas Section when the site is loaded on a mobile device.

Ce mois-ci, nous vous proposons de lire un extrait du livre L'Apocalypse de Jean, lumières et clefs, écrit par Philippe Deschamps, publié par la Diffusion rosicrucienne.

S’il y a un texte mystérieux et hermétique, c’est bien l’Apocalypse de Jean. Beaucoup d’ouvrages s’efforcent d’en apporter une interprétation, qu’elle soit historique ou religieuse. En fait, à l’instar de nombreux textes anciens, cette œuvre peut être lue selon plusieurs sens, allant du littéral jusqu’au symbolique et mystique. C’est cette dernière lecture que Philippe Deschamps a retenue : l’Apocalypse représente selon lui un processus par lequel l’homme se transforme progressivement, à travers des remises en question, des destructions et des purifications successives, pour atteindre l’Illumination, l’émergence de la Jérusalem Céleste.

Chapitre 1
L’AUTEUR DE LA RÉVÉLATION
ET LE MESSAGE AUX HOMMES DE DÉSIR

Introduction

1 Révélation de Jésus Christ : Dieu la lui donna pour montrer à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt. Il la fit connaître en envoyant son ange à Jean son serviteur, lequel a attesté comme Parole de Dieu et témoignage de Jésus Christ tout ce qu’il a vu. Heureux celui qui lit, et ceux qui écoutent les paroles de la prophétie et gardent ce qui s’y trouve écrit, car le temps est proche.

Commentaires.

Le mot apocalypse, du grec apokalupsis, premier mot du texte, signifie « révélation ». Il s’agit ici de rendre compte, dans un langage exotérique mais surtout ésotérique, d’un processus qui doit être accompli d’abord dans l’homme. Cette révélation vient d’un niveau de conscience très élevé, symbolisé par Jésus-Christ. Elle est transmise par un ange à un personnage qui dit être Jean. Autrement dit, l’auteur rapporte une expérience spirituelle que réalise Jean sur un niveau de conscience intérieure représenté par l’ange, et qui lui permet de s’harmoniser avec la conscience du Christ cosmique.

Les temps annoncés par cette révélation sont proches, puisqu’ils sont de toutes les époques. Devraient-ils ne se dérouler que dans les millions d’années, les évènements décrits vont survenir « vite », car en effet, que représentent les milliards d’années d’âge des étoiles au regard de l’éternité censée triompher à la fin des temps ? Par cette accent mis sur l’imminence de l’évènement, ne cherche-t-on pas également à dramatiser la situation et à appeler le lecteur à une attention et un tension extrêmes ?

A l’instar de beaucoup d’écrits sacrés, l’Apocalypse constitue une œuvre tiroirs. Elle possède plusieurs sens susceptibles de plusieurs niveaux d’interprétation, qui en font une œuvre de valeur éternelle. Il serait dommage par exemple d’en limiter la signification aux premier temps de l’Église chrétienne. La plupart des textes des grandes religions possèdent en commun cette possibilité de multiples explications. Ces interprétations peuvent concerner le domaine politique, la collectivité dans son ensemble, l’individu dans son cheminement personnel, le plan matériel mais aussi psychique, émotionnel, intellectuel et enfin spirituel. Lorsqu’on est armé de ce clef fondamentale, on s’aperçoit à quel point de tels messages possèdent une valeur universelle. De manière similaire, les kabbalistes abordent l’étude des textes bibliques selon les quatre sens du mot paradis, en hébreu pardès. Ces significations, ou niveaux de lecture, sont attachées aux quatre lettres de ce mot : PRDS. Soit pechat, le sens premier, remez, le sens figuré ; derach, le symbolisme; et enfin sod, le sens caché, ésotérique. Le terme même d’ésotérisme possède en lui-même deux significations. La première, plus connue, le rattache à la notion de secret, devenue malheureusement synonyme de sulfureux. La seconde renvoie à une connaissance ou gnose qui vient de l’intérieur, par opposition au terme exotérique, qui recouvre la culture transmise, qu’elle soit religieuse ou académique. Cette dernière acceptation suppose que l’homme a la possibilité d’accoucher de lui-même d’une sagesse qu’il possède à un niveau subliminal de sa conscience, au sens où le philosophe grec Socrate, qui pratiquait la maïeutique (« accouchement des âmes »), l’entendait.

- Fin de l'extrait -