Mysticisme Pratique


DONNER UN CONSEIL

Ce mois-ci, nous vous proposons de lire un extrait du livre Mysticisme Pratique, publié par la Diffusion Rosicrucienne. Edward Lee y prodigue des conseils pratiques et spirituels pour aider chacun à traverser les événements de la vie en restant à l’écoute de ses aspirations les plus nobles et les plus élevées.

On pose souvent la question suivante : « Je voudrais apporter un point de vue mystique à mes amis pour les aider face à divers problèmes ; mais comment puis-je leur donner conseil ? »

Clarifions tout d’abord un point avant d’aborder le sujet du conseil donné aux autres. Il semble qu’une partie de l’opinion publique pense que l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix est une organisation secrète et que ses membres ne peuvent pas parler avec des non-membres. Rien n’est plus éloigné que cela de la vérité. En réalité, les membres de l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix peuvent tout à fait discuter avec des amis et leur famille de sujets rosicruciens.

On les encourage même à parler, s’ils le souhaitent, des concepts et principes qu’ils apprennent. Les étudiants rosicruciens étudient chaque semaine cet enseignement sous forme de monographies. Ils réfléchissent sur les concepts et les idées contenus dans ces monographies, et vont parfois dans des organismes locaux où ils peuvent partager leurs idées avec des amis. De plus, ils sont encouragés à mettre ces enseignements en application dans leur vie quotidienne. La plupart des sujets que les amis et les relations souhaitent aborder au sujet du mysticisme ne sont pas nouveaux pour l’étudiant moyen. Par exemple, si quelqu’un emploie le termes karma, réincarnation ou âme, l’étudiant n’est pas perdu et peut très probablement parler judicieusement de tous ces sujets.

L’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix demande cependant à ses membres de ne pas permettre à des non-membres d’étudier les enseignements de l’Ordre, si ce n’est de la manière et au rythme que l’Ordre prescrit. La seule raison à cela est qu’il convient de donner à l’étudiant le maximum de chances de comprendre et d’intérioriser les principes contenus dans l’enseignement rosicrucien. Celui ou celle qui veut s’adonner sérieusement à l’étude du mysticisme doit rejoindre cette organisation au sein de laquelle il ou elle aura l’accès complet, pendant une période donnée, à l’ensemble de ses enseignements.

La personne qui étudie depuis longtemps dans le cadre rosicrucien comprend bientôt qu’elle a assimilé ses études et modelé ses propres modes de pensée grâce à la réflexion sur les sujets étudiés, aux exercices adéquats, aux méditations et à la mise en application pratique des enseignements. La capacité à voir les problèmes sous un éclairage plus large et nouveau s’en trouve renforcée. L’amour inconditionnel et l’intérêt porté aux autres grandissent également. Et le désir de les aider devient primordial. Mais comment peut-on aider une personne ?

- Fin de l'extrait -